Qui sommes-nous

L’Hybridé est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de briser l’isolement des personnes adoptées adultes et de leur fournir des espaces de socialisation, d’expression, d’intervention et de représentation répondant à leurs besoins et intérêts.

L’Hybridé permet aux personnes adoptées de tisser des liens sociaux entre elles et propose d’ouvrir le dialogue sur des sujets tabous liés à l’adoption en organisant des discussions et ateliers sur des thématiques tels que la famille adoptive et biologique, l’attachement, l’appartenance identitaire et le retour aux origines. L’organisme offre des ateliers d’intervention pour combler un besoin encore peu adressé au Québec, celui de la réalité des personnes adoptées. Ces ateliers sont offerts par les professionnels de la santé mentale en collaboration avec les personnes adoptées, également spécialisés dans le domaine de la santé et de l’adoption. Il assure également la représentation de l’intérêt des personnes adoptées auprès des instances, acteurs en adoption internationale et du grand public.

L'Hybridé Manuelle Alix-Surprenant

Le Québec compte aujourd’hui  plus de 20 000 personnes adoptées à l’international. Manuelle Alix-Surprenant, cofondatrice de L’Hybridé, est l’une d’entre elles. En 2007, au retour d’un premier voyage en Corée du Sud, son pays d’origine, elle aurait aimé rencontrer d’autres personnes adoptées afin de partager son expérience. Son retour provoquant plus de questions que de réponses, Manuelle s’est alors dit que si ça n’existait pas, elle le créerait.  Deux ans plus tard, aux côtés de Sylvie Poirier, elle cofondait L’Hybridé, un organisme à but non lucratif pour les personnes adoptées à l’international.

L’Hybridé est porté par un conseil d’administration, une direction générale et ses membres. L’organisme collabore avec le Secrétariat à l’adoption internationale, les organismes agréés, les associations de parents adoptifs, les CSSSS, les professionnels en adoption internationale et les personnes adoptées.

Direction de l’organisme

Depuis, juillet 2021, L’Hybridé est dirigé par une directrice générale, Marilyn Butler. Marilyn Butler détient une formation en sociologie et en anthropologie. Elle a travaillé dans le milieu communautaire à Montréal-Nord en tant que chargée de mobilisation où elle a fait valoir les voix des communautés marginalisées à travers la création de projets collectifs. Marilyn est née en Chine et a grandi dès l’âge de deux ans dans la région de Montréal auprès d’un père irlandais et d’une mère québécoise. Son parcours témoigne de sa volonté à recoller les différents éléments de son histoire. Elle s’est d’abord intéressée à renouer avec les histoires de ses parents adoptifs puis au récit des personnes autochtones, immigrantes et adoptées. Elle a trouvé dans la mise en commun des enjeux des groupes marginalisés de nouvelles directions pour comprendre son arrivée au Québec. À L’Hybridé, elle souhaite faire connaître les réalités des personnes adoptées et encourager leur prise de parole par des projets interculturels, thérapeutiques et artistiques.

L’Hybridé est aussi gouverné par un conseil d’administration de 6 membres bénévoles. Sylvie Poirier, Justine Boulanger, Usha Zweili, Camille Esther Garon, Yvrose-Pier Gagné Tremblay et Lochin Brouillard en sont les officiers.

L’Hybridé fait partie de COCON adoption (Comité de concertation adoption Québec) qui a pour mission principale de favoriser le mieux-être de la triade adoptive (c.-à-d. : personne adoptée, parents adoptifs, parents d’origine) en encourageant l’échange, la concertation et la défense de leurs intérêts.

L’Hybridé permet aux personnes adoptées de toutes nationalités de se rassembler et de se ressembler.