Conseil d’administration

 

C. A. de L'Hybridé 2016-2017

Les administrateurs du conseil d’administration de L’Hybridé à l’AGA du 13 octobre 2016. Amandine Gay, Francisca Gagné, Maïly Daigle, Manuelle Alix-Surprenant, Sylvie Poirier et Renaud Vinet-Houle

 

Manuelle Alix-Surprenant | Présidente cofondatrice de L’Hybridé


Manuelle Alix-Surprenant a cofondé L’Hybridé en 2010. Graduée en communications et relations humaines de l’Université du Québec à Montréal, elle cumule neuf années d’expérience professionnelle en gestion de projets, communication et concertation.

Manuelle Alix-Surprenant siège au comité de concertation du Secrétariat à l’adoption internationale du Gouvernement du Québec, elle fait partie du comité organisateur et du comité clinique de la conférence ICAR (International Conference on Adoption Research) et elle a co-initié La couleur de l’adoption, un projet de livre imprimé de 30 portraits et textes de personnes adoptées à l’international vivant au Québec.

En plus d’avoir participé au court-métrage L’Hybridée, récipiendaire du Prix coup de coeur au concours Racines de Radio-Canada en 2010, Manuelle Alix-Surprenant a réalisé et animé une émission radio à CIBL sur l’adoption internationale et elle a notamment donné une série de conférences pour les parents adoptants, les organismes agréés, le SpurFest Toronto 2016 et l’UQAM.

De retour aux études à la Maîtrise en anthropologie de l’Université de Montréal, elle se concentre sur les structures familiales dans une perspective d’alternative à l’adoption internationale. Manuelle Alix-Surprenant est née en Corée du Sud et a été adoptée à l’âge de 8 mois par une famille québécoise.

Maïly Daigle | Vice-présidente et trésorière


Maïly Daigle a obtenu sa maîtrise en psychoéducation à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) en 2009. Elle poursuit présentement ses études doctorales en psychologie clinique à l’UQO. Son projet essai doctoral se porte sur la Capacité d’adaptation des adultes vietnamiens ayant vécu l’abandon en bas âge. Elle est également chercheuse en délinquance juvénile en partenariat avec des Mesures alternatives des Vallées du Nord et l’Association québécoise de la Gestion expérientielle (projet de recherche-action subventionné par la Justice du Canada). Depuis les dix dernières années, elle agit en titre de spécialiste en réadaptation et intervenante en santé mentale auprès de clientèles diversifiées (adultes, adolescents et enfants) dans divers milieux (communautaire, hospitalier, Centre intégré de santé et de services sociaux).

Son travail et son dévouement l’amènent à s’intéresser à la situation des personnes les plus vulnérables ou marginalisées de notre société. Tout récemment, elle s’implique dans diverses causes en lien avec l’adoption internationale et espère contribuer à améliorer la santé mentale et l’adaptation des personnes adoptées.

Maïly Daigle est d’origine vietnamienne et a été adoptée à l’âge de 13 ans par des parents québécois. Sa fratrie est composée de personnes adoptées provenant de différentes régions du monde : Taiwan, Russie, Vietnam, Haïti, Canada. Son adoption tardive lui a permis de conserver sa langue maternelle ainsi qu’une compréhension approfondie de la culture vietnamienne.

Amandine Gay | Secrétaire


Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Lyon en communication elle s’oriente dès 2008 vers  le Conservatoire d’Art Dramatique de Paris 16. Interprète au théâtre, au cinéma et à la télévision, elle décide de se lancer dans l’écriture de programmes courts pour la télévision en 2012. En 2014, elle passe à la réalisation avec un reportage sur les manifestations #ContreExhibitB et un long métrage documentaire Afro-féministe qui s’intitule : Ouvrir La Voix. Elle est aussi contributrice pour le site d’information Slate.fr. En 2015, elle signe la préface de la première traduction française du classique de bell hooks, Ne Suis-Je Pas Une Femme. Cette année marque aussi son installation à Montréal où elle poursuit une seconde maitrise, en sociologie, afin de travailler sur l’adoption interraciale, un autre sujet qui lui est cher. Suivez ses aventures en français et en anglais sur @OrpheoNegra.

Francisca Gagné | Administratrice


Francisca a été adoptée à l’âge de 7 mois du Pérou par des Montréalais habitant la Nouvelle-Écosse. Ayant grandi en milieu rural, dans une province anglophone, où il y avait peu de diversité ethnique et culturelle, dès un jeune âge elle a été sensibilisée à la différence, l’adversité et les inégalités sociales. Depuis toujours, Francisca s’intéresse à la relation d’aide, la collaboration, l’harmonisation, le bénévolat et les ressources communautaires.

En 2013, Francisca a complété un baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal. Ayant un fort intérêt pour les enjeux davantage sociologiques et orientées vers l’intervention, elle a choisi de se spécialiser en optant pour des cours de sociologie et de travail social. Parallèlement, Francisca a choisi de s’engager bénévolement et professionnellement dans le milieu communautaire en intervenant auprès de clientèles variées; jeunes, adultes, immigrants, chercheurs d’emploi, personnes en situation de précarité. Elle a choisi de poursuivre ses études en développement de carrière, un domaine qui pose un regard contextuel, systémique, individuel et sociologique lors de l’évaluation et de l’accompagnement d’une personne dans le besoin.

Francisca est actuellement finissante à la maîtrise en carriérologie à l’Université du Québec à Montréal. En collaboration avec L’Hybridé, au printemps 2016, Francisca a réalisé un processus de counseling de groupe auprès de 5 personnes adoptées adultes. Cette réalisation, tant personnelle que professionnelle, lui a permis de confirmer son intérêt pour la relation d’aide en adoption internationale. En ce sens, en ce qui a trait à L’Hybridé, Francisca s’est fixé comme objectif principal de co-développer le volet intervention et d’assurer le développement des services d’aide qui en découle.

Pour en savoir plus : https://ca.linkedin.com/in/franciscagagne

Sylvie Poirier | Administratrice et cofondatrice de L’Hybridé


Formée en environnement, puis en intervention sociale  elle débute son parcours professionnel dans les rues de Montréal auprès d’enfants et de jeunes de milieux peu favorisés. Son parcours l’amènera par la suite à intervenir en matière de défense des droits des enfants et de leurs familles, en lien avec la discrimination  dont ils sont trop souvent victimes en recherche de logements. Elle portera par la suite les enjeux de la violence  faite aux femmes et à leurs enfants en joignant les rangs du développement social  en matière de sécurité des femmes pendant près d’une décennie. L’aventure entrepreneuriale lui aura également permis d’explorer en parallèle des dossiers plus légers tels que l’acériculture, l’écriture, la rédaction et l’animation des dynamiques de groupe. Depuis quinze ans elle coordonne une structure régionale de concertation  dédiée à l’insertion sociale et professionnelle des jeunes montréalais et demeure impliquée dans diverses causes sociales.

Libre développeuse, elle s’applique à construire le monde avec cœur!

Plus précisément :

  • Co-fondatrice de L’Hybridé, espace d’expression pour personnes adoptées depuis 2010.
  • Coordonnatrice d’une structure de concertation oeuvrant auprès de la jeunesse depuis 2004.
  • Rédactrice et scribe autonome depuis 2000.
  • Consultante en créativité,  en animation et en dynamique de groupes depuis 1995.
  • Citoyenne engagée, bénévole associative et membre d’organismes communautaires depuis 1985.
  • Œuvre au mieux-être de ses semblables depuis plus de trente cinq ans.

Renaud Vinet-Houle | Administrateur


Renaud est né au Pérou en 1984 et est adopté par une famille montréalaise. Il a grandi sur le Plateau Mont-Royal dans un environnement où  la culture et la diversité étaient omniprésentes. Plus jeune, Renaud n’a jamais parlé ouvertement de son adoption. C’est suite à ses retrouvailles avec sa famille biologique en 2008 que Renaud a vu son adoption d’un autre oeil.

Renaud a retrouvé sa famille biologique grâce à Facebook. Selon lui, cette histoire qui venait de changer sa vie se devait d’être partagée. Suite à un article dans La Presse  et un passage à l’émission On prend toujours un train pour la vie à Radio-Canada, Renaud n’a jamais cessé de parler de son adoption.

Il a cofondé en 2015 le projet La couleur de l’adoption, un projet de livre imprimé de 30 portraits et textes de personnes adoptées à l’international vivant au Québec. Renaud est photographe professionnel et s’occupe entre autres des photographies et de la direction artistique du projet.

Renaud complète présentement un certificat en Animation et recherche culturelles à l’Université du Québec à Montréal. Ayant lui-même retrouvé sa famille biologique sur Facebook, il s’intéresse particulièrement à l’impact des réseaux sociaux sur l’adoption.

 

960x1