L’identité

Billet d’une adoptée coréenne de retour, pour la 3ème fois, dans son pays d’origine. Questions et réponses se chevauchent pour cette femme mitigée entre deux identités.

30 ans ont passé depuis la mort de ma mère biologique…
Étrangement, j’ai eu un grand besoin de retourner dans mon pays d’origine pour y faire un séjour plus long qu’à l’habitude, mes deux premières visites remontant à 2001 et 2002. Enfin, je suis là à Séoul pour tenter de vivre le quotidien d’une coréenne qui n’a jamais été déracinée, pour essayer d’équilibrer mes deux héritages culturels et pour réaliser un projet personnel, soit celui de l’écriture d’un livre. Voilà, je suis loin d’être une écrivaine professionnelle mais j’ai décidé de m’y plonger avec mon coeur!

Kim Hyang Ok

QUI SUIS-JE?
J’aurais pu être l’une d’entre elles, ces femmes coréennes qui parcourent les trottoirs devant moi…
J’aurais pu être l’une d’entre elles qui refont les yeux, le nez, les seins pour mieux ressembler à la femme blanche.
Mais moi, je suis une femme blanche maintenant, avec cette allure asiatique, ce teint balzané, ces cheveux longs noirs et ces yeux bridés.
Je suis québécoise, canadienne mais je ne suis pas tout-à-fait coréenne car je ne me sens pas comme elles, ni asiatique.
Je suis différente, je suis moi, avec ce mélange particulier qui fait que je ne les comprends pas, je ne marche pas comme elles…
Mais je ne suis pas blanche non plus!
Alors, qui suis-je?
Je suis moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *