L’Hybridé à l’Université de Montréal

Dans le cadre du cours Parenté et néo-parenté du département d’anthropologie de l’Université de Montréal, la présidente de L’Hybridé, Manuelle Alix-Surprenant, a partagé quelques notions sur l’anthropologie de l’adoption avant de présenter la mission et les services de L’Hybridé. Les 160 étudiants inscrits au cours ont pu comprendre la pertinence d’organiser des activités pour briser l’isolement des personnes adoptées et ils ont pu constater la nécessité d’offrir des services adaptés à la réalité de ces citoyens québécois aux histoires multiples.

A suivi un témoignage de Renaud Vinet-Houle, administrateur de L’Hybridé et cofondateur de La couleur de l’adoption. Renaud a su captiver l’attention des étudiants en racontant comment le nom d’origine et le nom attribué à l’arrivée de l’enfant dans sa nouvelle famille au Québec peut avoir un impact sur sa quête identitaire. Le retour aux origines et les retrouvailles peuvent constituer des moments déterminants dans la vie d’une personne adoptée et nous avons justement rappelé que toute histoire extraordinaire et moments marquants peuvent également faire surgir différents enjeux. Que ce soit à propos des attentes et responsabilités entre la personne adoptée et sa famille, le dévoilement (ou l’absence de) de nouvelles informations qui remettent en question certains acquis ou le conflit de loyauté entre ses parents d’origine et ses parents adoptifs.

Dans tous les cas, les étudiants ont eu l’occasion d’entretenir une discussion avec les deux administrateurs de L’Hybridé et nous espérons que nous avons atteint notre objectif d’éducation et de sensibilisation à propos de l’adoption internationale, de la perspective des personnes adoptées.

Présentation de L’Hybridé dans le cours Parenté et néo-parenté du département d’anthropologie de l’Université de Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *