Le sentiment d’appartenance à la famille adoptive chez de jeunes adultes adoptés tardivement à l’étranger

Cynthia Boudreault-Gagné est étudiante à la Maîtrise à l’UQàM. Elle-même adoptée du Pérou, elle a grandit au Saguenay Lac St-Jean. Écoutez-la à l’émission radio de L’Hybridé sur CIBL 101,5 Radio Montréal le jeudi 15 juillet 2010 entre 9h et 10h.

—-

DÉMARCHE DE RECRUTEMENT

Salut,

Je suis une étudiante à la maitrise en travail social à l’UQAM. Je réalise présentement une recherche portant sur le sentiment d’appartenance à la famille adoptive chez de jeunes adultes adoptés tardivement à l’étranger. L’objectif principal de cette recherche est de mieux comprendre le sentiment d’appartenance familiale chez de jeunes adultes adoptés tardivement à l’étranger.

QUI PEUT PARTICIPER  À LA RECHERCHE ?

Vous devez:

  • Être âgé(e) entre 18 et 25 ans ;
  • Avoir été adopté tardivement (à l’âge de trois ans et plus) à l’étranger ;
  • Habiter sur l’ile de Montréal et les banlieues environnantes.

AVANTAGES DE LA RECHERCHE :

  • Opportunité de vous exprimer librement sur vos relations avec votre famille adoptive et ce, sous le sceau de la confidentialité ;
  • Contribution à l’avancement des connaissances sur l’adoption internationale tardive et sur le sentiment d’appartenance familiale.

CE QUE LA PARTICIPATION IMPLIQUE :

  • Entretien d’environ une heure et demie avec l’étudiante;
  • Elle est est volontaire ;
  • Vous pouvez vous retirer en tout temps de l’entrevue sans subir de préjudice ;
  • La participation n’entraine aucun risque sur le bien-être.

Confidentialité et anonymat :

  • La confidentialité des propos sera assurée : seules l’étudiante chercheure, et ses deux directrices auront accès au contenu de l’entrevue.
  • Votre nom n’apparaitra sur aucun rapport et il n’y aura aucune façon de vous identifier en tant que source.

COMMENT PARTICIPER ?

Communiquez avec Cynthia Boudreault Gagné au 514-525-6335 ou par courriel électronique : boudreault_gagne.cynthia@courrier.uqam.ca ou au boudcindy@yahoo.ca

One thought on “Le sentiment d’appartenance à la famille adoptive chez de jeunes adultes adoptés tardivement à l’étranger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *