Échange avec d’autres adoptés

Billet d’une adoptée coréenne de retour, pour la 3ème fois, dans son pays d’origine. Rencontres et découvertes parsèment son parcours.

Avant cette année, je n’étais pas réellement intéressée à connaître d’autres histoires d’adoption internationale que la mienne. J’étais dans ma démarche personnelle et je ne ressentais pas le besoin d’ouvrir mes horizons.  Mais voilà qu’à Séoul, je découvre toute une communauté d’adoptés. Ces dernières semaines, j’ai donc eu l’occasion d’échanger intimement avec certaines personnes qui ont bien voulu partager leur parcours personnel.

Si je me base sur les histoires que j’ai entendues, mon adoption a été une réussite si je peux la catégoriser ainsi. D’autres cas ont été plus ardus, pas toujours un environnement familial des plus heureux, parfois voir même dramatique! Alors, il est normal que certains adoptés optent pour l’abolition de l’adoption internationale en Corée du Sud…Je peux les comprendre malgré que j’ai un point de vue différent à ce propos.

Bref, les questions qui me trottent dans la tête sont les suivantes: »Est-ce qu’abolir l’adoption internationale est la solution adéquate pour résoudre le problème social à la source? Est-ce que l’adoption dans son pays d’origine est une garantie d’une meilleure réussite?». Je ne suis pas convaincue. Dans mon cas personnel, je ne suis pas certaine que j’aurais pu me développer autant et réellement exprimer ma personnalité dans une société asiatique dont la collectivité prime sur l’individualité. Je ne m’imagine pas une autre vie que celle que j’ai en ce moment. Je n’ai pas de réponse définitive, rien est noir et blanc. C’est une question complexe qui mérite de s’attarder et de réfléchir sur les réels problèmes sociaux afin que des enfants ne subissent pas les conséquences des actes des adultes…

 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *