Adopter pour des raisons écolos?

« Pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, l’ONU recommande une réduction des nouvelles naissances. Alors adopter pour des raisons écolos serait dans l’ère du temps? »

Selon un article de Marie-Josée Richard, paru sur MSN Finances le 23 mars dernier, l’adoption pourrait être perçue comme une des solutions au désastre écologique que nous engendrons. En sommes-nous rendus à ce point? Ce point de percevoir l’écologie plus importante que le chemin de vie d’un enfant?

Décidément, cette idée d’adopter pour des raisons écologiques en dépasse plus d’un. Certains s’insurgent contre l’idée de traiter l’enfant comme de la marchandise alors que plusieurs s’inquiètent des raisons de vouloir adopter un enfant. Et d’autres se questionnent sur la situation globale de l’adoption; les raisons de donner son enfant en adoption tout autant que la façon de gérer ce désastre écologique auquel nous participons tous.

Évidemment que l’adoption n’est pas utilisée comme seul moyen de préserver notre environnement. Mais au-delà du fait que chaque humain engendre des émissions polluantes, est-ce éthique de directement jumeler écologie et vie d’un enfant? Et adopter pour des raisons écologiques, est-ce que ce n’est pas un peu l’idée de panser une plaie au détriment de prévenir la blessure?

Et qu’est-ce qu’on dit à son enfant? « Nous t’avons adopté par soucis écologique, va. »

!?!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *